rempotage

  • J'ai reçu cet arbre en décembre 2005 pour Noël. Âgé de 27 ans, il demandait à être rempoté. Les feuilles étaient minuscules (signe d'un voyage en conteneur du Japon), et les racines affleuraient à la surface du substrat (Substrat= sol qui contient les éléments nutritifs pour les plantes)


    Je suis un débutant complet mais les sites suivant m'ont beaucoup aidé, ainsi que la visite d'un magasin spécialisé.

    Substrat
    Le choix de la terre est fonction de l'espèce et de la dextérité du collectionneur. Un magasin spécialisé m'a déconseillé l'Akadama  pure (pour utilisateur averti), et pour le ligustrum m'a fourni un mélange de terreau 2/3 plus 1/3 d'akadama. (8€)

    Akadama: Granulés d'argile cuit stérile japonais de couleur rougeâtre. Contrairement à l'argile ordinaire, l'akadama ne se tasse pas et ne s'agglomère pas vite. Mais après quelques années ils  se désagrègent.
    Terreau: Terre riche en matières organiques, provenant de la décomposition. Utilisée comme milieu de culture pour les plantes en contenants.

    Équipements
    J'en ai aussi profiter lors de ma visite pour m'équiper avec le strict minimum:


    1. Câble métallique en aluminium pour fixer le bonsaï dans son pot. L'aluminium est plus souple que le cuivre et blessera potentiellement moins l'arbre. (3€)
    2. Grille en plastique de drainage (3€)
    3. Ciseau spécifique pour la culture de bonsaï (25€)
    4. Griffe unique pour démêler les racines, les fourchettes sont d'un usage moins facile et se bloquent plus vite dans les racines. (20€)
    Total: 60€ 

    Préparation

    Laisser sécher la terre un peu plus que d'habitude, le dépotage n'en sera que plus facile...

    Tout sur une grande table prêt à en découdre avec mon premier rempotage de Bonsaï.


    Rempotage En images
    Dépoter le substrat en s'aidant d'une baguette chinoise en bois.

    La première surprise: pas de grille de drainage, et un substrat quasi inexistant: une motte de racine presque pure!
    On Secoue la terre délicatement...
    délicatement
    et on remplie un sac poubelle
    A force on voit apparaître les racines que l'on va démêler soigneusement et patiemment avec la griffe ou la fourchette.
    presque plus de substrat et de belle racines...
    Voila le résultat final...

    Et la il faut commettre un crime: couper 1/3 des racines!

    On ne coupe rien de gros juste tout ce qui pend...


    Choix du pot
    Affaire de goût, budget et de la taille et de l'essence de l'arbre, il vaut mieux demander à un spécialiste conseil.

    Préparation du pot

    On voit bien les trous de drainage ainsi que les 4 trous pour fixer l'arbre dans le pot.
    Les grilles vont être maintenus au fond avec un bout de fil de cuivre ou d'aluminium.

    Doucement mais sûrement...
    Bien re-mélanger la terre (même si le magasin l'a préparé devant mes yeux). Tapisser le fond du pot de 1,5 cm de terre. Faite un monticule sous la base de l'arbre.

    Position de l'arbre: privilégier les dysémétries!
    Mettre l'arbre en position, bien tourner l'ensemble de droite à gauche et de gauche à droite pour que l'arbre plonge dans le monticule de terre.

    Fixer l'arbre avec le fil dans sa position final.
    Remplir soigneusement de terre le pourtour de l'arbre.

    Il faut absolument éviter les bulles d'air entre les racines! sinon l'arbre peut mourir!

    La terre doit donc pénétrer entre les racines, cela est possible uniquement si vous utiliser une baguette de bois pour vous y aider.

    Il faut ensuite mouiller le substrat jusqu'à ce que l'eau s'écoule par les trous de drainage. Interdiction de donner l'engrais pendant 1 mois pour éviter de brûler les racines.